«Les Cités des Arts vers un Art de Vivre Ensemble dans le Monde Musulman».

La Culture pour Repenser le Monde

Zoubeida BOUKHARI

Experte en capacity buildings

Culture, Education et Communication Environnementale

En Afrique du Nord et Région Méditerranéenne


On assiste depuis quelques années, à travers le monde, à la multiplication de la concertation et des interventions visant à favoriser le développement du Vivre Ensemble dans tous les secteurs de l’activité humaine. Le but est de considérer comme digne d’intérêt et de réflexion l’existence dans tous ses recoins et de la transformer en Art de Vivre. En effet, On aspire à un Vivre Ensemble qui rassemble la psychologie positive et le développement communautaire. D’où la question que l’on peut poser à propos du rôle que doit jouer le Vivre Ensemble dans la cité et vis versa.

Littérature, vie quotidienne, cinéma, théâtre, musique, peinture, danse, sculpture, dessin, photo, vidéo, musée, réalité et / ou redécouverte patrimoniale et historique : ainsi s’annonce la thématique du Vivre Ensemble sous l’angle des pratiques culturelles et artistiques contemporaines dans un monde où l’on sent qu’on est moins à l’abri qu’autrefois des influences sociales. Ceci s’explique par l’ère du numérique où les réseaux sociaux prennent une place devenue imbattable. Il convient, là, de parler de l’Art comme facteur de cohésion sociale en focalisant l’intérêt sur la place qu’il occupe dans notre société musulmane en dehors de ses lieux de représentation en soulignant l’intérêt majeur que suscite le fait d’aller à la rencontre de la population qui n’a pas accès aux œuvres artistiques et ne fréquente pas les lieux qui leur sont dédiés ; Outre la capacités de contribuer à créer une harmonie sociale que peuvent posséder les lieux et les offres culturels. Et, l’on se demande : l’Art peut-il être un révélateur critique des difficultés de la Cité ? Quelle place les Cités des Arts peuvent elles occuper pour renforcer le lien social et permettre un mieux vivre ensemble ?


Cet ouvrage s’inscrit au cœur de ce questionnement. Il invite, d’abord, à réfléchir sur les éléments fondamentaux d’une théorie compréhensive du Vivre Ensemble ; puis se penche sur l’éducation à la culture du Vivre Ensemble dans le Monde Musulman. En effet, sur mandat de l’ICESCO, au Centre des Arts de la Culture et des Lettres à Ksar Saïd en Tunisie, la Chair relative à « Repenser le Vivre Ensemble dans le Monde Musulman» offre un cadre propice pour l’accomplissement de cet ouvrage, fruit d’un long itinéraire au sein d’un partenariat universitaire en Tunisie et ouvert à l’internationale.


L’éducation à la culture du Vivre Ensemble est à la base de la présente étude. Elle a pour double but d’être le moyen pour réaliser l’éducation de qualité et le moyen pour construire une culture de vivre ensemble au quotidien et plus largement. Certes, aspirer à la culture du Vivre Ensemble dans son propre environnement et à sa généralisation dans nos sociétés, celles du monde musulman, en est la base. Néanmoins, cela ne suffit pas : la clé est de concevoir et produire des ressources et des formations qui pourraient outiller toute personne concernée à apprendre aux citoyens et à les motiver à interagir pour un Vivre Ensemble harmonieux. Il s’agit, en fait de la complexe interaction entre les forces culturelles économiques et politiques et de leur impact sur l’environnement. A savoir ses deux conceptions complémentaires suivantes :

· L’environnement milieu de vie

· L’environnement communautaire


L’éducation à la culture du Vivre Ensemble requiert la participation des communautés à tous les niveaux : local, national, régional et international. De nombreux exemples de structures mises en place par divers pays pour favoriser la participation à la création d’un monde meilleurs à travers un Vivre Ensemble harmonieux peuvent être réunis afin d’établir des jalons d’une élaboration d’étude internationale dans le cadre de la Chair de l’ICESCO au Centre des Arts de la Culture et des Lettres à Ksar Saïd en Tunisie, qui serait en mesure de rassembler les expériences de chercheurs spécialisés dans la culture et la communication ; outres les expériences de personnes de terrain travaillant sur des projets culturels éducatifs : des expériences pouvant enrichir les méthodes de planification et d’application du programme envisagé par la Chair pour « Repenser le Vivre Ensemble dans le Monde Musulman». C’est dans ce contexte et à travers cet ouvrage que je procèderai à présenter le cas de la Tunisie. L’exemple sera tiré du projet «Tunisie Citées des Arts» initié par le Ministère des Affaires Culturelles durant son mandat 2016-2020. Cette étude de cas concerne les Cités des Arts au service du Vivre Ensemble en Tunisie. Un cas qui servirait de modèle de projet pilote pour un grand projet intitulé : «Les Cités des Arts vers un Art de Vivre Ensemble dans le Monde Musulman». C’est dans cette optique que le contenu de cet ouvrage s’articule sur des opérations de recherches-actions de terrain qui seraient initiées par le Centre des Arts de la Culture et des Lettres à Ksar Saïd en Tunisie, sous l’égide de l’ICESCO.

66 views0 comments