top of page
Search

Manfred KELKEL : L'œuvre et l'ouvrage


Quelques ouvrages de Manfred Kelkel


C'est un hommage que je voudrais rendre à Manfred KELKEL, au nom de la jeune génération de la musicologie tunisienne de la décennie 1990-1999. Il a été notre directeur de recherche à l'université Sorbonne - Paris IV, et nous lui devons une indéfectible reconnaissance, pour l'érudition, l'humilité et la disponibilité qui ont toujours été les siennes. Pour ma part, même si par moment, j'ai dû quitter la musicologie, pour trouver refuge auprès d'autres directeurs de thèse, et céder à mon irréductible quête des humanités et irrésistible envie d'arts, des lettres et de culture, depuis Paris V- Sorbonne René Descartes, avec le sociologue et professeur André Akoun, ensuite à Paris I-Panthéon Sorbonne, avec la philosophe et professeur Geneviève Clancy, enfin à Paris VIII Vincennes, avec Professeur Eveline Andreani, il n'en demeure pas moins que le souvenir du professeur Manfred Kelkel m'est resté intact, tant il était imprégnant, digne de tout éloge et respect.




Et pour le présenter :


" Ancien professeur à Paris-Sorbonne, Manfred Kelkel (1929-1999) a mené une double carrière de compositeur et de musicologue, deux domaines qu’il a illustrés avec des œuvres fortes dont certaines font aujourd’hui référence, notamment ses travaux de recherche sur Scriabine ou sur le vérisme, ou ses compositions musicales fondées sur des processus alchimiques. À l’occasion du vingtième anniversaire de sa disparition, une journée d’étude lui a été consacrée à la (Maison de la recherche) au cours de laquelle les différents participants se sont attachés à montrer le lien particulier que Manfred Kelkel entretenait avec l’ésotérisme musical, puisé non seulement dans la compréhension et l’application des idées scriabiniennes, mais aussi dans les grimoires, traités et autres textes de la tradition occultiste (notamment la Table d’émeraude) dont il était un fervent lecteur.

Cette journée d’études – qui permettra de découvrir Manfred Kelkel sous un angle original. Un concert à l'Amphi Richelieu a accueilli l'interprétation de ses œuvres musicales, en particulier La Mandragore, un psychodrame en 1 acte, et le Tombeau de Scriabine dans sa version pour piano. Sans omettre son ouvrage de référence " MUSIQUES DES MONDES", aux éditions Fayard, qui est un essai original et hautement personnel sur la métamusique. Méditant sur les territoires tabous de la musique, tels que les carrés magiques sonores et la musique des sphères, le chant des nombres et le Yoga du son, Manfred Kelkel est parti à la recherche d'une musique planétaire, synthétique, exprimant les valeurs de toutes les époques dans leur éternité transhistorique. Il découvre ainsi des correspondances insoupçonnées entre mandalas bouddhiques, diagrammes alchimiques et l'art sonore. Allant au-delà des styles, des époques et des lieux, c'est bien vers un au-delà de la musique qu'entraînent ces réflexions sur la métamusique. Toujours en quête des aspects les plus cachés de l'art sonore, l'auteur nous propose de découvrir les principales étapes de son cheminement qui lui permirent d'élaborer les splendides mandalas sonores reproduits dans ce volume. Le retour de nombreux artistes à l'expression humaine et à ses réseaux de symboles favorisera sans doute l'accueil de ce volume qui peut même paraître comme un véritable signe des temps. L'art sonore, n'est-il pas vraiment le plus puissant des révélateurs et le meilleur compagnon des routes vers l'Ailleurs ? Alors que pour son ouvrage sur Scriabine, aux éditions Jean Vrin, Scriabine est avec Stravinsky l'un des compositeurs les plus originaux de la musique russe. Parcourue d'un feu intérieur, son oeuvre pianistique et orchestrale, d'une étonnante flamboyance sonore, contient en germe la plupart des innovations musicales du vingtième siècle. Loin d'être le fruit de préoccupations purement esthétiques, sa recherche d'un langage musical révolutionnaire prend sa source dans son désir de créer une oeuvre d'art total, une liturgie magique proprement inouïe, appelée à transporter ses auditeurs jusqu'à l'extase collective, où sons, couleurs, parfums et sensations tactiles se répondraient. Un rêve fantastique que sa mort prématurée l'empêcha de mener à bien. S'appuyant sur la correspondance et les carnets de notes du compositeur, ses échanges avec les musiciens, les philosophes et les théosophes, ce livre retrace les péripéties d'une existence mouvementée, les méandres de ses amours, ainsi que les étapes d'une entreprise créatrice parmi les plus fascinantes de l'histoire de la musique qui, partie de l'univers de Chopin et de Liszt, s'engagea audacieusement hors des limites de la tonalité. Un parcours qui n'omet aucune de ses compositions, tout en révélant le monde souterrain secret de proportions numériques et de sections dorées qu'elles recèlent, assez analogue à la géométrie invisible des peintres de la Renaissance. Par-delà l'aura sulfureuse qui entoure trop souvent son oeuvre ce livre passionné suit pas à pas l'itinéraire de l'auteur du Poème de l'extase dans sa quête d'absolu et aide à mieux pénétrer la puissance visionnaire d'un créateur hors normes.Compositeur, auteur d'un Tombeau de Scriabine, en même temps que musicologue, Manfred Kelkel est professeur émérite à la Sorbonne. Son érudition, ses nombreux articles et ouvrages font de lui le meilleur spécialiste des idées et de l'oeuvre de Scriabine."


Juste après sa mort, l'Université Sorbonne Paris IV m'a sollicité pour témoigner de lui, de nos correspondances musicales et musicologiques, j'y reviendrai ultérieurement.


Pr. Mohamed ZINELABIDINE

54 views0 comments
bottom of page