top of page
Search

SOCIALITÉ ET ZEITGEIST, LA FIN D'UNE ÉPISTÉMÈ - Ouvrage de Mohamed ZINELABIDINE - extrait de sa Préface par Sanae GHOUATI

- Extrait 1 -

.... Dans cette collection Hypothésis « Socialité et Zeitgeist » La fin d'une Epistémè. L'Impensé coénesthésique est le cinquième livre d'une série de publications d'importance cruciale pour la conjoncture actuelle : L'Impensé Politique, L'Impensé Sociologique, L'Impensé Poïétique, L'imbroglio des Cultures, où Mohamed Zinelabidine réinterroge les concepts majeurs de notre modernité en saisissant ses angles morts et en détraquant ses zones obscures. C'est une réflexion épistémologique sur les questions relatives au glissement de la sociologie à la socialité, de la modernité à la postmodernité; à la fin d'une époque, au changement de la perception du sens de l'histoire et l'entrée dans un nouvel anarchisme où l'on a du mal à nommer les choses, où le langage se désagrège et devient opaque car les choses mêmes qu'il nommait n'existent quasiment plus ...
Extrait 1 de sa Préface de l'ouvrage : SOCIALITÉ ET ZEITGEIST, LA FIN D'UNE ÉPISTÉMÈ
Extrait 1 de sa Préface de l'ouvrage : SOCIALITÉ ET ZEITGEIST, LA FIN D'UNE ÉPISTÉMÈ
 

Sanae GHOUATI


Professeur, Présidente de Laboratoire de Recherche,

Université Ibn Tofayl Kenitra - Maroc

Extrait de sa Préface de l'ouvrage
















 

- Extrait 2 -

... A l'horizon de ces disparitions et face à la dégénérescence d'un système stérile, Mohamed Zinelabidine esthétise tout de même un moment qui demeure humain ; tant qu'il reste un regard pour l'abreuver, une parole pour le secouer et un imaginaire pour réinventer l'infini des univers : l'art et la culture restent la seule forme de survivance et de sociabilité à l'écoute des innovations possibles venues d'ail-leurs. Il revendique pour le reste, une pensée loin des bien-pensances instituées et des prêt à penser modernes, bref, une pensée capable d'engendrer l'« Impensé » et d'améliorer la vie de l'homme au sein d'une société non encore corrompue. Je ne peux conclure sans penser à Max Weber qui disait dans Le Savant et le politique (Plon, 1959) que les vertus du politique étaient incompatibles avec celles du savant, car on ne peut être, en même temps, homme d'action et homme d'études sans porter atteinte à la dignité de l'un et de l'autre métier.
Je dirai que Mohamed Zinelabidine le chercheur, l'universitaire de renom, le « savant » en terme wébérien, sociologue, enseignant, musicologue, musicien, peintre... est tout aussi pertinent, lumineux et illuminant, limpide et rayonnant que le politique, ministre et homme d'action et de gestion qu'il est !
Extrait 2 de sa Préface de l'ouvrage : SOCIALITÉ ET ZEITGEIST, LA FIN D'UNE ÉPISTÉMÈ
Extrait 2 de sa Préface de l'ouvrage : SOCIALITÉ ET ZEITGEIST, LA FIN D'UNE ÉPISTÉMÈ
 

Sanae GHOUATI


Professeur, Présidente de Laboratoire de Recherche,

Université Ibn Tofayl Kenitra - Maroc

Extrait de sa Préface de l'ouvrage


49 views

Kommentare


bottom of page