La formation de la Musicothérapie en France















Edith LECOURT Introduction

Situation actuelle :

Si la musicothérapie a toujours été pratiquée dans les différentes cultures, sous une forme ou une autre, sa professionnalisation est récente. Elle date de la seconde moitié du XX° siècle. La formation à la musicothérapie s’est développée dans le cadre privé, écoles, associations, avant de pouvoir trouver place dans les programmes universitaires. Depuis quelques années, après les DU, ce sont des Masters qui ont été mis en place dans de nombreuses universités. Les professionnels s’organisent, de leur côté, dans des fédérations, et précisent leur profil d’arts thérapeutes. Ils ont décidé, notamment, de se distinguer des psychothérapeutes (utilisant des médiations artistiques), par leurs qualités originaires d’artistes. La musicothérapie constitue ainsi une branche des arts thérapies.

Les formations aux arts thérapies

Les États-Unis mais aussi les pays de l’Union Européenne offrent pratiquement tous des Masters en arts thérapies (à l’exception encore de l’Italie, la Grèce et le Portugal). Parmi les masters existants, certains développent quatre spécialités (musicothérapie, danse thérapie, art thérapie (arts plastiques), dramathérapie (théâtre), tandis que d’autres offrent une formation dans une seule de ces spécialités (Il existe ainsi, par exemple, une dizaine de masters de musicothérapie en Espagne).

Un Consortium européen (ECARTE - The European Consortium for Arts Therapies Education) travaille depuis une vingtaine d’années au développement et à l’homogénéisation des formations de niveau universitaire. L’équipe d’arts thérapies de Paris Descartes a participé à sa création et en a assumé la présidence ces dernières années.

La profession s’est ainsi progressivement définie : les «arts» thérapeutes ne sont pas «psycho» thérapeutes. En Grande-Bretagne, l’art-thérapeute est un professionnel reconnu par le ministère de la santé, avec un titre protégé. Il doit être titulaire d’un Master dans une des quatre spécialités pour exercer.

Actuellement les arts thérapies se développent davantage dans le secteur non psychothérapique (secteur social, de prévention, secteur éducatif).

Pour tous ces professionnels, l’outil commun de base est une pratique artistique de bon niveau.

Du Secteur Associatif à l’Universite (1972-2010)

En France, la première formation a été ouverte en 1972 dans le cadre de l’ARATP, l’Association de Recherche et d’Application des Techniques Psychomusicales (elle-même créée en 1969). Plus tard, des formations universitaires ont été mises en place, aboutissant tout d’abord à des «Attestations de formation», puis à des «Certificats», puis encore à des D.U. (Diplômes d’Universités). Ainsi des D.U. d’arts thérapies se sont développés depuis la fin des années 1970 à Tours puis à Paris Descartes (ce D.U. a été précédé d’un Certificat qui ne concernait que les arts plastiques). Ces D.U. ont été précédés de formations non diplômantes à l’université Paris 7 notamment) et de formations en milieu associatif. Le D.U. de musicothérapie de l’Université de Montpellier date aussi de cette période, le DU de Nantes date d’une dizaine d’années. Récemment de nombreux DU ont été créés, à Lille, Dijon, Grenoble, Nice, Toulouse. Parmi eux, certains sont généralistes, d’autres développent les quatre spécialités, d’autres encore une seule (la musicothérapie). De façon générale il s’agit de formations, en formation continue, sur une durée moyenne de deux années.

Une expérience de vingt années de formation aux arts thérapies à Paris Descartes

Paris Descartes a développé le DU des arts thérapies depuis 20 ans (1989), formant ainsi un millier de stagiaires dans le cadre de la formation continue. Cette formation a débuté dans les années 1980 sous la forme d’un séminaire, puis du DU spécialisé «Arts en Thérapie», formation sur trois années, puis condensée sur deux années (pour un niveau M1). Cette formation a été organisée sur la base d’une codirection des UFR de psychologie et de médecine.

Le DU d’arts thérapies de Paris Descartes a été le premier diplôme d’arts thérapies reconnu par le Ministère du Travail. Il est le seul à avoir été homologué au niveau 2, soutenu par les trois Ministères concernés : la Santé, la Culture et l’Education.

Dans le quadriennal précédent (2006-2010), un parcours de master 2 professionnel organisé dans le cadre du département des Sciences de l’Education, en relation avec la psychologie et la médecine, a permis de délivrer une quarantaine de diplômes. Ce master a aussi ouvert des perspectives de passage de la formation continue à la formation initiale pour des stagiaires qui ont pu s’engager dans la recherche (Master recherche en psychologie, notamment, puis doctorat).

Master Arts thérapies dans le cadre du P.R.E.S.

Sorbonne Paris Cité

Le P.R.E.S est une toute nouvelle structure pour l’enseignement supérieur. C’est un Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur. Il regroupe un certain nombre d’Universités et de grandes écoles. Des formations et des recherches, collaborations de plusieurs structures au sein de PRES et en relation avec l’extérieur, y sont initiées. C’est ce que nous avons souhaité et proposé pour les arts thérapies à l’Université Paris Descartes.

La création d’un Master d’arts thérapies est l’aboutissement de toutes ces années de mise en place progressive d’un enseignement et de problématiques de recherches (notamment dans le domaine de l’évaluation des pratiques). Les deux perspectives de professionnalisation et de recherche seront ainsi associées dans le programme, offrant la possibilité de poursuivre dans un doctorat.

Public : Ce Master est ouvert aux étudiants détenteurs d’une licence en sciences humaines et sociales (de psychologie, d’art, de STAPS en particulier), les niveaux équivalents des conservatoires et grandes écoles d’art, les niveaux équivalents en médecine. Pour tous, une pratique artistique préalable est exigée.

Les professionnels ayant obtenu un DU d’arts thérapies ou de musicothérapie, pourront poursuivre leur cursus avec tout ou partie de ce master (les DU n’ayant pas les mêmes exigences, la commission pédagogique de ce master aura à statuer sur chaque demande).

Une forte demande de formation : La demande de formation en arts thérapies est très importante et ne fait que s’accroitre. Nous recevons en moyenne, chaque année, pour le DU, 1500 demandes de renseignements, nous faisons deux cents entretiens de sélection, pour finalement admettre, en première année, une soixantaine de candidats.

Ce Master constitue la première formation commune à plusieurs universités, dans le domaine des arts thérapies, en France. Il relie institutionnellement des universités et des domaines, notamment par l’association forte entre Paris III (théâtre) et Paris Descartes (Psychologie et Danse). Sur cette base du P.R.E.S. des enseignants de Paris 7 (médiations artistiques) et de Paris 13 (université associée) se joindront aux enseignements.

Enfin, les universités de Paris 4 (musicologie), de Strasbourg (musicologie) et l’ENSAD (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) déjà engagées par conventions dans la formation d’arts thérapies de Paris Descartes, poursuivront leurs participations à l’enseignement et à la recherche.

Ce Master d’Arts Thérapies professionnel et recherche attend son ouverture pour la rentrée 2011.

www.musicotherapie-federationfrancaise.com

www.musicotherapie-afm.com

www.musicotherapie-nantes.com


0 views0 comments