Lancement du think tank international de l’ICESCO « La culture pour repenser le monde »


Jeudi 14 octobre 2021 au siège de l’Organisation du Monde islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), il a été procédé au lancement du think tank international de l’ICESCO pour la pensée, les lettres et les arts, sous le thème : « La culture pour repenser le monde », en présence de personnalités de haut niveau, à savoir des ministres, des penseurs, des présidents d’universités, des professeurs et des chercheurs spécialisés dans la culture et les arts.


Le lancement du think tank s’inscrit dans le cadre des journées internationales ouvertes de l’ICESCO qui seront organisées tout au long de l’année, au sein de nombre d’universités, de centres de recherche et d’institutions culturelles dans différents pays, et relève du programme « Routes de l’ICESCO vers l’avenir ».



La séance d’ouverture a été inaugurée par une allocution de Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, dans laquelle il a indiqué que le think tank constitue une plateforme ouverte aux personnalités les plus en vue parmi les scientifiques, chercheurs, intellectuels et créateurs de tous les continents. Il vise également à faire des sciences culturelles et humaines un point de départ méthodologique pour comprendre les phénomènes politiques, éducatifs, sociaux et économiques actuels, a-t-il ajouté.

De même, le Directeur général a souligné qu’il est nécessaire que les pays islamiques adoptent des politiques culturelles intégrées qui se basent sur l’économie culturelle numérique et misent sur l’intelligence artificielle. Et d’indiquer que l’ICESCO travaille sur nombre de projets internationaux techniques et scientifiques innovants pour l’année 2021, dans le domaine des lettres, du livre et de l’édition, en plus de son programme pour la protection et la valorisation du patrimoine, l’inscription des sites culturels, le renforcement de la diplomatie, des droits et de la gouvernance culturelle, la promotion de la société civile culturelle et le développement du programme des capitales de la culture dans le monde islamique.


Dans son allocution prononcée à distance, Dr Ines Abdel-Dayem, ministre égyptienne de la Culture, a salué le rôle de la culture dans le rehaussement du statut de l’homme, le soutien aux valeurs de tolérance, d’amour et de dialogue et le rejet du discours de haine et de discrimination, en soulignant l’importance de promouvoir le patrimoine culturel afin d’atteindre les objectifs de développement durable. Elle a ajouté que la République Arabe d’Égypte est fière de son patrimoine culturel diversifié. De son côté, Cheikha Mai Al Khalifa, présidente de l’Autorité de la culture et des antiquités du Royaume de Bahreïn, a déclaré qu’à travers la culture, nous communiquons avec le monde, et c’est un outil pour relever les défis, développer nos sociétés, promouvoir la coexistence et assurer la prospérité.

M. Mohammed Damir, Vice-président de l’Université Ibn Tofail à Kénitra (Maroc), s’est félicité du lancement du think tank international de l’ICESCO pour la pensée, les lettres et les arts, étant donné que la culture constitue une locomotive qui rapproche les peuples et les nations. Il a aussi salué le soutien de l’ICESCO aux universités du monde islamique, et l’a remercié pour sa confiance en l’Université Ibn Tofail pour y créer la Chaire ICESCO « Lettres et arts comparés ».


Par ailleurs, Dr Youma Fall, ministre-conseiller auprès du Président de la République du Sénégal a mis l’accent sur la nécessité d’établir des liens culturels qui renforcent les valeurs de coexistence et d’ouverture à l’autre, et le respect de la diversité culturelle entre les peuples, en étendant les ponts de dialogue, pour ouvrir les voies vers la mondialité.

Ensuite, Dr Mohamed Zinelabidine, Directeur du Secteur de la Culture et de la Communication de l’ICESCO, a présenté un exposé sur le programme « Routes de l’ICESCO vers l’avenir », en expliquant que le think tank international de l’ICESCO incarne la volonté de cette dernière de diffuser le dialogue et la communication fondée sur la culture et les arts pour un monde éclairé.


Après la séance d’ouverture, a été lancée la première séance scientifique, au cours de laquelle l’équipe du Secteur de la Culture et de la Communication a fait des présentations sur le réseau numérique de l’ICESCO des supports internationaux de la culture, des arts et du patrimoine « ICESCO créative », suivie de la deuxième séance scientifique à laquelle un groupe de professeurs a participé, et ils ont discuté de la importance du programme des chaires ICESCO pour la pensée, les lettres et les arts dans diverses universités prestigieuses du monde islamique.


Les séances scientifiques ont été marquées par les interventions et discussions des participants à la cérémonie de lancement, au cours desquelles ils ont posé leurs questions sur la vision culturelle de l’ICESCO, et présenté un certain nombre d’idées et de propositions pour l’enrichir.

9 views0 comments